Le pitch de la soirée

Cette année encore le CJD Toulouse vous invite à vous interroger avec lui, sur :

 

«Comment apprendre à apprendre dans un monde complexe ? »

 

Nous vivons dans un monde où tout change très rapidement dans un environnement toujours plus complexe : pour chacun d’entre nous et pour nos entreprises.

Les connaissances sont partout à la disposition de chacun ; mais il faut sans cesse savoir faire le tri.

Les supports des connaissances et leur mode de diffusion ont évolué profondément depuis Jules Ferry : en plus des livres d’école sont apparus de nouveaux supports, tablettes, portables, smartphone, puis les vidéos, le numérique, Internet, Le Cloud, les Moocs… Autant de nouveaux vecteurs de diffusion des connaissances et autant de nouveaux outils à maîtriser pour rester « moderne » !

Dans ce contexte où notre mode de vie est en perpétuelle évolution, où la technologie nous permet d’apprendre de différentes façons, où l’épanouissement individuel et collectif est chaque jour mis à l’épreuve, où les apprentissages sont continus tout au long de la vie, le CJD Toulouse vous invite à vous interroger :

Comment apprendre à apprendre dans un monde complexe et quels nouveaux mécanismes faut-il mettre en œuvre ? 

Le programme

Intervenants

edgar_morin

EDGAR MORIN

Edgar Morin est né à Paris le 8 juillet 1921. Il définit sa façon de penser comme « constructiviste » en précisant :  » c’est-à-dire que je parle de la collaboration du monde extérieur et de notre esprit pour construire la réalité ». Ce philosophe et sociologue Français âgé de 94 ans continue son combat intellectuel : entre conférences et essais, Edgar Morin ne cesse d’impressionner son auditoire. Cette polyvalence lui a, aujourd’hui apporté une reconnaissance mondiale.

Egalement membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de paix et non-violence. Il soutient, depuis sa création en 2001, le fonds associatif non-violence XXI.

Il participe à la création en mars 2012 du Collectif Roosevelt 2012 avec l’aide de Stéphane Hessel, Michel Rocard et de nombreux intellectuels et personnalités publiques de la société civile et politique.

OUVRAGES RÉCENTS

  • L’An Zéro de l’Allemagne
  • La Méthode 
  • Les sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur 
  • Eduquer pour l’ère planétaire
  • La Voie
  • Autocritique 
  • Mai 68, la brèche

LA PENSEE QUI RELIE

Edgar Morin utilise le terme de reliance pour indiquer le besoin de relier ce qui a été séparé, disjoint, morcelé, détaillé, compartimenté, classé, trié..en disciplines, écoles de pensée ect.

CITATIONS : 

“L’intelligence, ce n’est pas seulement ce que mesurent les tests, c’est aussi ce qui leur échappe.”
“L’homme est un être culturel par nature parce qu’il est un être naturel par culture.”
“La connaissance progresse en intégrant en elle l’incertitude, non en l’exorcisant.”
“La culture, c’est ce qui relie les savoirs et les féconde.”
“La connaissance est une navigation dans un océan d’incertitudes à travers des archipels de certitudes.”

IDRISS ABERKANE

À seulement 29 ans, le CV d’Idriss Aberkane impressionne les plus grands. Née à Pithiviers en France, cet infatigable docteur est passionné de neurosciences, biologie, informatique, mathématique, géopolitique ou encore de philosophie. Consultant international titulaire de trois doctorats ayant donné plus de 160 conférences sur quatre continents, dont cinq TEDx et crée trois entreprises en France et en Afrique. Ses clients principaux sont : Pwc, Mazars, At Kearney, BCG, Alexander Forbes, Engie, Eiffage, BPCE, Chanel..

CURRICULUM

Docteur bidisciplinaire en Neuroscience cognitives et Economie de la connaissance appliquée à la gestion
Ecole Polytechnique université Paris Saclay (2016)
Diplome doctorat polytechnique ; couverture these polytechnique
Docteur en Etudes méditerranéennes et Littérature comparée. Université de Strasbourg (2014)
Docteur en diplomatie et noopolitique, centre d’études diplomatiques et stratégiques de Paris (accrédité ASIC) CEDS (2013) année avant these ceds; thes-ceds
Conseiller scientifique de la mission SeaOrbiter
Ambassadeur du campus numérique des systèmes complexes unesco-unitwin
Editorialiste du journal le Point (Paris)

PARCOURS ACADEMIQUES
Ecole polytechnique université Paris Saclay
Doctorat bidisciplinaire neurosciences cognitives et Economie de la connaissance
Titre : Mind Ergonomy for the Knowledge Economy, Software neuroergonomics and biometrics for the knowledge economy

Université de Strasbourg
Doctorat en étude méditerranéennes et littérature comparée (juin 2014)
Titre : ballade de la conscience entre Orient et Occident : une perspective soufis sur la conscience occidentale, connectant The Kasidah de R.F Burton et the Waste Land de T.S Eliot.

Centre d’étude diplomatiques et stratégiques (Paris)
Doctorat en diplomatie et Noopolitik, en continuation l’Ecole Militaire, avec un an de cours supplémentaires délivrés par trois anciens ministres, trois officiers généraux, cinq anciens ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires. (décembre 2013)
Titre : On Noopolitik & the new great game

Stanford University
Visiting scholat ’07, département de mathématiques, invité par le Prof. Solomon Feferman. Conférences invitées, acceptation-stanford..

Cambridge University

Deux fois interne du Département de Psychologie expérimentale. La première fois en Psyoaccoustique (’06) dans le laboratoire de Brian Moore, la deuxième fois en Neurotechnologie (’09) dans le laboratoire de Lorraine Tyler.

Animations

Calixte de Nigremont

Calixte de Nigremont se décrit comme l’héritier de quelques siècles de culture, d’esprit, de goût. Ce personnage haut en couleur à su faire apprécier ses prestations plus vivantes les unes que les autres. Adepte de la scène Calixte de Nigremont maitrise les clés du spectacle vivant allant de l’improvisation au maître de cérémonie.

CURRICULUM
• Responsable du service jeunesse à Cholet (1992-1996)
• Maître de cérémonie
• Présentateur TV (ARTE, RAL, France 2..)
• Chroniqueur radio (France, Inter, Radio Canada)
• Héros spectacle de la Boum Cardinalice

Le Bataclown

CURRICULUM
Le Bataclown est une compagnie de clown-théâtre fondée en 1980 et implantée en Gascogne, près de Toulouse. Actif et reconnu dans les trois domaines de la Formation, de la Clownanalyse et du Spectacle, le Bataclown est aujourd’hui à la tête d’un réseau solide, compétent et diversifié au service de l’art du clown.

PUBLICATIONS 

« Voyage sur la diagonale du clown. En compagnie du Bataclown »
« Les clownAnalystes du Bataclown. Miroirs révélateurs de la vie sociale« .

Achetez vos places

Partenaires

Partenaires VIP

Partenaires premium

Partenaires prestige

Partenaires organisation

Le succès des précédentes éditions

9ème édition : L’émotion à t-elle une place dans l’entreprise ?

Pour la 9ème édition de leur soirée Prestige, le mercredi 8 juin au casino Théâtre Barrière à Toulouse les jeunes dirigeants du CJD (Centre des Jeunes Dirigeants) – France, ont créent l’évènement en traitant le thème de l’émotion avec Christophe André.
Je ris, je pleure,
Je vis, je meurs
Je m’étonne et je m’exclame mais ce faisant, je crains le drame.
Et pourtant je ne suis pas acteur,
Non, je suis entrepreneur.
Quelle place dans l’entreprise pour l’émotion en 2016 ? Pouvons-nous nous laisser gagner par cet état ? Y-a-t-il une place pour l’élan d’émotion ?

Le 8 juin 2016, la plus grande soirée économique de l’année a encore été un succès. Le Casino Barrière s’est fait l’écrin d’un moment inoubliable, plein d’émotions et de passion. Un rendez-vous économique vraiment décalé, comme seuls les jeunes dirigeants peuvent en inventer. Entre l’ambiance, les invités et la thématique proposée : tout à été au rendez-vous pour que la soirée soit une vraie réussite !

8ème édition : Faisons de nos entreprises des oeuvres d’art
Faire de nos entreprises des oeuvres d’art, c’est ce que l’on apprend au Centre des Jeunes Dirigeants d’entreprise (CJD) – France qui est un endroit rare où l’on forme des dirigeants à être des femmes et des hommes respectueux de la dignité humaine, loyaux, responsables et solidaires pour mettre l’économie au service de l’Homme.
Les entrepreneurs sont pour la grande majorité des artistes capables de se connecter à leurs émotions, à leur  environnement, à leur communauté d’acteurs. Ils décèlent les signaux indicateurs des besoins de demain pour dessiner des offres disruptives. Ils anticipent les changements fondamentaux de leurs activités et façonnent des entreprises où il fait bon vivre et travailler.
Tous les dirigeants vous le diront, la création d’entreprise c’est un rendez-vous en terre inconnue.
Aussi, nous avons été heureux et fiers d’accueillir l’un des nôtres : Entrepreneur, Artiste, visionnaire : Frédéric Lopez, producteur de l’émission « Rendez-vous en Terre Inconnue ».
En synthèse de cette soirée et si faire de nos entreprises une oeuvre d’art ce n’était pas simplement oser partager nos rêves pour rendre nos entreprises plus humaines et tournées vers demain ?

7ème édition : Si le temps m’était compté
Le temps, c’est l’angoisse, alors on court, on remplit nos journées, on lutte contre nos peurs, contre notre âge, contre ce temps qui s’écoule irrémédiablement, en le remplissant de toujours plus de choses. Faire plus de choses pour rallonger le temps… quelle drôle d’idée.
Perdre son temps… voilà peut-être comment en gagner. Le farniente nous offre de savourer au mieux ce temps après lequel on court car c’est finalement lorsqu’on on ne fait rien qu’il nous paraît le plus long. A trop vouloir remplir le temps, on ne le voit plus s’écouler. Mais finalement ce temps existe-t-il réellement ? Est-il le même pour tous ? Peut-il s’acheter ? Des questions auxquelles nos intervenants experts, Raphael Enthoven, Etienne Klein et Rémy Oudghiri accompagnés par les inénarrables Calixte de Nigremont et la troupe du Grenier de Toulouse ont répondu le 25 juin dernier pour le plus grand bonheur de plus de 1000 participants !
Le temps a suspendu son vol lors d’une soirée une nouvelle fois passionnante !

6ème édition : Le Sens de la Réussite
« J’ai réussi et j’en suis fier, au fond je n’ai qu’un seul regret, j’fais pas c’que j’aurais voulu faire… » les fans de Starmania auront reconnu la chanson le blues du businessman qui se termine par les mots « … pour pouvoir dire pourquoi j’existe ». Donner un sens à sa vie, certains y réussissent en fondant une famille, d’autres en accomplissant des exploits, ou d’autres encore dans le monde professionnel. Mais la réussite, le succès, la reconnaissance sont-ils vraiment des moyens de donner du sens à son existence ? Pourquoi vouloir réussir ? Qu’est-ce que réussir ? Quand a-t-on réussi ? Où sont les limites ? Pourquoi toujours vouloir plus ? Quand s’arrêter ?… Alors à tous ceux qui avancent en oubliant de relever la tête, aux bourreaux de travail, aux infatigables, à ceux qui courent après la reconnaissance, après la vie, après l’argent ou après leur réussite, à tous ceux-là et à tous les autres, cette soirée vous a été dédiée. Une salle comble de 1200 personnes, un Luc Ferry pertinent, un Grenier de Toulouse plus drôle et plus pertinent que jamais, un Calixte de Nigremont spectaculaire, voilà ce qu’y a participé à ce que cette soirée soit une REUSSITE !

5ème édition : Sexe, Morale et Entreprise
Profondément tabou et pourtant tellement réelle, la « relation amoureuse » dans le cadre professionnel concerne plus d’un tiers des français sans distinction de postes, d’activité ou de CSP. Tout le monde est touché. Sexe et entreprise cohabitent chaque jour, certainement depuis bien longtemps. Et quoi de plus normal si l’on observe que nous passons plus de la moitié de notre temps au travail ? Une fois encore, le CJD a souhaité « agiter » les consciences en proposant une thématique impertinente et a permis de lever des tabous sur les relations amoureuses en entreprise. La prise de risque sur le sujet en valait la chandelle, cette soirée fût un énorme succès. Le Casino-Barrière, la Garden Party, Compte Sponville, Loïc Roche, le Grenier de Toulouse et les 1000 spectateurs ont permis de faire de cette soirée, la plus grande soirée économique de l’année à Toulouse.

4ème édition : Et si le bonheur était rentable?

1000 acteurs de l’économie toulousaine étaient réunis le 29 juin 2011 au Casino Théâtre Barrière pour assiter à la Conférence Prestige du CJD Toulouse sur le thème « Et si le bonheur était rentable? ». Introduits par le célèbre maitre de cérémonie Calixte de Nigremont, le prospectiviste Marc Halevy, le philosophe Vincent Cespedes et Gontran Lejeune, architecte des relations humaines et président national du CJD de 2008-2010 ont donné à cette soirée remarquée la profondeur et l’émotion que le public attendait. Pour clore sur une touche de légèreté et de bonheur gustatif, la garden party et son buffet gourmand ont fini de ravir les invités de cette soirée … de prestige.

3ème édition : 2020, l’Odyssée de l’Entreprise
>> 1938
En 1938, une poignée de jeunes chefs d’entreprise ne trouvant pas à se faire entendre dans les milieux patronaux du moment, fonde le Centre des Jeunes Patrons (CJP, devenu CJD par la suite) pour « réhabiliter la fonction patronale » et « mettre l’économie au service de l’Homme ».
>> 2008
Aujourd’hui le CJD oeuvre pour une entreprise qui développe sa performance dans tous les domaines : économique, social, sociétal et environnemental.
>> 2020
Quelles seront les effets de la performance globale telle que nous l’appliquons aujourd’hui dans nos entreprises ? Qu’est-il possible de faire aujourd’hui pour agir sur demain ? Que doit-on faire pour avoir, en 2020, des entreprises pérennes agissant conformément aux valeurs que nous portons aujourd’hui ? Bien d’autres questions ont été traitées par les différents intervenants de cette conférence- spectacle : Philippe Bloch, André Yves Portnoff, Jacques Bregeon… L’entreprise du futur sera une entreprise responsable où l’homme sera au centre de son économie et l’économie sera enfin au service de la vie

2ème édition : Les Bienheureux de la Marge Brute
« La troupe des Bienheureux de la Marge Brute en a écouté des histoires d’entreprises avant de les chanter ! La comédie musicale proposée au public de Pandora est inspirée de l’expérience de 29 dirigeants des plus grandes entreprises de France. « Les bienheureux de la marge brute » c’est l’entreprise, face à ses quatre parties prenantes (actionnaires, clients, salariés et partenaires), racontée avec humour et émotion ! Les débuts intenses, les moments difficiles, les tentatives de solutions, les échecs, puis la renaissance et la maturité enfin acquise… De la « complainte du salarié » au « slow du publicitaire » en passant par « le ballet des consultants » et « le branle du chef » chacun en prend pour son grade ! Le public a fait preuve d’un grand sens de l’autodérision : au final la salle entière était debout… encore une fois ! »

1ère édition : Le Quatuor Annesci
« Le Quatuor Annesci a réellement su amener la salle comble d’Odyssud à une atmosphère et une émotion en décalage avec l’image que l’on a d’une soirée sur l’entreprise. Comment ne pas rire lorsqu’un chef d’entreprise se prend au rôle de chef d’orchestre en agitant les bras parfois en rythme, parfois non? En réalité, par le rire et l’insolite, le Quatuor Annesci entraîne son public dans une réflexion sur l’entreprise et le rôle du dirigeant. Les membres du Quatuor reviennent 18 ans en arrière à leurs débuts et nous livrent les secrets qui leur ont permis de devenir un Quatuor 16 cordes et non seulement l’assemblage de 4 instruments. Par métaphore bien sûr, le rapprochement avec le monde de l’entreprise se fait automatiquement. Au final, la salle entière est debout, et nombreux sont ceux qui regrettent déjà de ne pas avoir osé faire le chef d’orchestre le temps d’un instant ! »

Contact

UN RENSEIGNEMENT ?

Casino Barrière de Toulouse
18 Chemin de la Loge • 31400 Toulouse
Téléphone : 05 61 33 37 77

CJD Toulouse chez Auvéa
15 Rue Alfred Sauvy • 31270 Cugnaux
Téléphone : 06 69 35 94 76